C’est une route qui lui semblait familière, ces bosquets étrangement disposés à égales distances les uns des autres et cette rivière qui l’accompagne depuis plusieurs heures. Alors elle continuait d’avancer sans se douter qu’elle n’était pas vraiment en voiture, pas vraiment sur la route mais qu’elle était dans un profond coma et que ce voyage l’éloignait de la vie.